:: Le Monde ( Zone RPG ) :: Gotham City Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Boissons, nouveaux visages et rencontres. [PV Angela]

avatar
Harley Quinn
Nouveau Joueur
Messages : 68
Date d'inscription : 31/03/2018
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juin - 23:42
Je suis enfin de retour en ville, ma ville favorite. Une ville où le crime paye toujours, malgré les fichus bonshommes en collant qui empêche les criminels de faire leur travail. Après tout, nous aussi ont travail, certes pas dans une usine, dans la police, un boulot citoyen. Non, on ment, vole, braque et différentes attaques sur des civils innocents, malgré ça, c'est notre boulot et bon dieu depuis ma disgrâce, tout mon taff pour éviter que Superman et ses sbires ne m'attrappe. Je suis de retour à Gotham City.

Bien entendu, j'ai toujours au-dessus de la tête une épée de damoclès, la menace venant du ciel et de ma propre ville. Puisque Batman et compagnie sont toujours à ma recherche et un jour, ils finiront par venir m'emmerder et me mettre dans un trou pour un bout de temps.

Passons, nous n'en sommes pas encore là, aujourd'hui je vagabonde dans les rues de Gotham City, la puanteur, les sans-abris, les trafics en tout genre me réjouissent alors que j'avance. Alors que mes jambes m'emmènent dans un endroit que je connais bien, les souvenirs de Monsieur J reviennent me hanter. J'ai rien fait pour lui rendre hommage depuis sa mort, à part fuir et disparaître. Il me faut un moyen pour que son nom soit synonime de retour. Que tout le monde continue de le redouter.

En regardant les affreux dans les rues, j'imagine une idée. Former un groupe de rebus de la société, des renegats, des laissez pour compte. Leur laver le cerveau ne doit pas être trop dur et former un clan. Le " Joker Clan", c'est pas mal comme idée. Pourquoi pas ? Alors Batman et ses troupes pourront à nouveau avoir peur.

Quand je passe devant un bahut, enfin un vieil immeuble où l'on peut boire en paie. Seul les habitués peuvent le trouver. Je m'engouffre dans une ruelle, avant de descendre une volée de marche et me retrouver à l'entrée d'une porte en bois que je pousse. Une pièce puante de saleté m'accueil et dans le fond, une faible lumière passe par une fente dan le mur. J'ai envie d'aller boire un coup et pourtant, je préfère prendre mon temps et m'installer dans cette pièce immonde. Avant de rejoindre le brouhaha du bar, quand la porte s'ouvre.

_________________

Harley Quinn , Harley Quinn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 18:53
détails
Boissons, nouveaux visages et rencontres
sous-titre
ft. Harley Quinn
Ʃkaemp はは ™️



Combien de temps était-il passé depuis la mort de mon Joker? Des jours? Des semaines? Des mois? Peut-être plus. J'avais perdu toute notion du temps après le décès de cet être que je méprisais, que je haïssais, et pourtant que j'aimais tant. Après sa mort, j'avais pris en charge l'enterrement du prince du rire. Il avait une pierre tombale au cimetière de Gotham, là où de mémoire d'hommes il avait toujours vécu. De mémoire d'hommes? De qui me moquais-je? Le Joker racontait toujours de nombreuses histoires pour amuser la galerie. Il avait emporté le secret de ses origines jusque dans sa tombe.

Chaque jour, je me rendais sur la pierre qui lui était consacrée. J'étais toujours seule. Personne n'avait réellement aimé le Joker, tous le craignaient. Tous sauf moi, et une autre personne qui avait disparu en même temps que son amant. Chaque jour, j'apportais un camélia pour fleurir la pierre, symbole de l'admiration que j'avais envers son art. Malgré le temps qui passait, je n'y croyais toujours pas. Il me semblait que c'était hier qu'avait commencé notre passion destructrice. Je me souvenais encore lorsqu'il avait essayé de me traiter comme une femme au foyer et qu'en retour je lui avais planté des couteaux de cuisine dans les mains et dans les cuisses. Il me semblait que c'était hier encore où nous nous jouions des tours sadiques pour que l'autre se fasse démolir par Batman et qu'il finisse à Arkham. Il me semblait encore qu'il pouvait revenir, se tordant de rire à l'idée de la bonne farce qu'il venait de me faire. Et pourtant, il ne revenait pas. Il ne reviendrait jamais.

Comme chaque fois que je revenais du cimetière, j'avais les yeux légèrement rougis. Je sortis de mon sac à main une poudre de fond de teint avec un miroir intégré, raffraichissais un peu mon regard et me dirigeais vers la taverne où j'avais l'habitude de boire pour oublier ma peine. On voyait encore que les larmes avaient baignées mon visage, mais les gens de la taverne y étaient habitués et avaient appris à ne plus me poser de questions depuis que j'avais emballé un bonhomme un peu trop insistant à mon goût sur une canne de billard.

Je poussai la porte de la taverne. Personne ne fit attention à moi. Ils avaient l'habitude de me voir et je préférais être seule, même parmi la foule. Joé, le barman me fit signe.

-La même chose que d'habitude?

-Ouais.


Je devrais peut-être songer à arrêter de boire tout de même. Joé revint un instant plus tard avec un double martini. Même dans la tristesse, j'essayais de garder une certaine dignité, même si en ce moment, une cuite à la vodka n'aurait pas été de refus. Je m'assis au bar, dos au comptoir, de façon à observer la vie qui continuait comme si rien ne s'était passé. Ma tristesse fit alors place à la colère. Comment osaient-ils continuer à vivre comme si de rien n'était? Comme si le Prince du Rire n'avait jamais existé? Je devrais les exterminer un à un, poursuivre l'oeuvre que nous avions commencé lui et moi! J'imaginais déjà la sensation que je ressentirais en enfonçant le scalpel dans la chaire tendre d'un visage.

Je remarquais soudain une personne en particulier. Une personne dont la solitude semblait égale à la mienne. Une personne qui semblait avoir la même plaie béante au fond du cœur que celle que je ressentais. Je reconnus les couettes blondes aux pointes colorées. A quelques mètres de moi se trouvait la célébrissime Harley Quinn, ancienne amante du Joker qui ignorait tout de mon existence. J'hésitai un moment à l'aborder. Elle ne me connaissait pas, et pourtant, elle était la seule capable de comprendre ce qui je ressentais.

-Eh Joé, envoie un verre à la petite blonde là-bas de ma part.

-Dis donc petite cachottière, je ne savais pas que tu étais de l'autre bord...

Je lançai un regard assassin au tavernier qui ne finit même pas sa phrase. Il prépara son plateau et apporta le breuvage à l'ancienne thérapeute.


Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harley Quinn
Nouveau Joueur
Messages : 68
Date d'inscription : 31/03/2018
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 17:46
Quelques minutes auparavant

Un gros bonhomme rentre en poussant la porte, il marmonnait comme un couard. Une forte odeur d'alcool venait de cette personne immonde. Une barbe de dix jours mal entrenue, les cheveux dégueulasse. Pourtant ses habits étaient propre et soigneusement entretenue. Un truc étrange clochait chez ce mec, il s'avança vers le mur et pénétra dans le bar et je me surprends à le suivre. Mes jambes n'obéissant plus à ma propre volonté.

Maintenant

Je suis assis à une table toute seule, les yeux dans le vague à écouter les bavardages alentours. Le bar est plein, une belle brochette d'ahuri et de vagabonds de Gotham se retrouve dans ce bistrot. Personnellement, je me sens à ma place, malgré les discussions sur la mort de mon prince.

Alors, que j'écoute les conversations alentours, je ne voie pas une certaine personne entrer et se diriger vers le comptoir. Rien à foutre, le Joker me hante toujours et je me demande pourquoi, je ne suis pas allé à son enterrement. Sans doute à cause des personnes à ma recherche, j'ai déjà eu de la chance la denrière fois avec Black Canary et Green Arrow. L'archer vert me laissa partir, pour me permettre de rejoindre Gotham City. J'ai promis de rejoindre Batman et me rendre. Mais avant, je dois voir la tombe de Monsieur J, l'homme qui hante mes journées, mes nuits.

A moitié affalé sur la table qui soutiens tout le poids que je lui présente. Joé le patron de cette taverne vient m'apporter une verre. J'ose à peine levé les yeux, je me sens faible. Quand il me dit qu'une femme au comptoir m'offre un verre.

Une femme pourquoi?

Joé reste à mes côtés, quand je lève la tête. Ses yeux me dévisage, son regard insistant me perturbe, il veut que je réponde. Il devrait me connaître depuis le temps, je n'aime pas les cadeaux, à part ceux de mon défunt compagnon de route. Une faiblesse dans la voie. Je lui dit

- Dis lui merci pour le verre. Offre un autre à cette charmante demoiselle. Nous serons quitte sur ce point. Maintenant laisse-moi un peu tranquille, ou je mets le bordel dans ton établissement.

Joé sait de quoi je suis capable, j'ai déjà détruit une bonne partie de son ancien établissement, avant que le Joker ne vienne tout détruire. Parce qu'un homme avait proposé ses services douteux envers moi. Malgré ses propositions perverses, l'homme réside désormais au fond de la baie de Gotham City à nourrir les poissons sans son appareil géniteur.

Le Joker n'aimait pas qu'une personne mal intentionnée me propose une soirée de câlin. Cependant, un jour j'ai fauté avec un autre homme, un mec incroyable et le clown l'a appris et j'ai passé une mauvaise nuit. En y repensant, j'ai eu des bons moments quand même, j'attrappe le vert et avale goulument son contenu.

_________________

Harley Quinn , Harley Quinn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Juin - 9:40
détails
Boissons, nouveaux visages et rencontres
sous-titre
ft. Harley Quinn
Ʃkaemp はは ™️




Joé revint en m’apportant un verre que Harley m’avait envoyé. Visiblement, elle n’était pas très compréhensive et venait gentiment de m’envoyer sur les roses. Je m’apprêtais à payer l’addition et à me résigner à ma solitude. Visiblement Harley n’avait pas envie de discuter copinage.

Alors, une idée traversa mon esprit. Je savais enfin ce qu’il me fallait pour me sentir mieux. Et pour cela j’avais besoin d’Harley. Je me dirigeai vers la jeune blondinette.

-Salut. Merci pour le verre. Je peux m’asseoir ?


Je disais ça uniquement pour être polie. Je m’assis  sans même attendre une réponse. Je sors de ma poche un petit bout de papier cartonné. Une carte plus précisément. La carte qui porte le symbole du Joker bien évidemment. La petite arlequine aurait probablement envie de me décapiter après ce qu’elle allait apprendre ce soir, mais cela ne serait pas dans son intérêt. Je fit glisser la carte sur la table en sa direction.

-ça va, tu tiens le coup ? Pas facile hein ?


Après cette phrase, je sens que l’atmosphère a changée. Le bruit sourd des ivrognes dans la taverne s’éloigna de plus en plus jusqu’à ce que je ne puisse plus l’entendre. Je ne voyais plus personne autour de moi. Nous n’étions plus que toutes les deux, Harley et moi, dans une bulle créée par ce qui nous unissait : l’amour pour un même homme.

-Je m’appelle Angela. J’ai… travaillé pour lui.

Elle n’était pas obligée de tout savoir. Pas dans l’immédiat. Elle devait déjà être assez chamboulée par mon intervention et j’avais besoin qu’elle soit encore encore lucide. Ce n’était pas la peine de l’assommer sous un trop plein d’informations en même temps. Elle l’apprendrait bien assez vite, un peu plus tard dans la soirée. A ce moment, j’imaginais le Clown nous regarder depuis le ciel. Il devait rire encore. Ses deux amantes ensemble, en train de le pleurer et de discuter ensemble comme deux vieilles copines. Quelle ironie du sort. Je faisais tourner la carte entre mes doigts, l’air songeur. Puis, je hélai Joé. Je crois qu’on aurait bien besoin de deux bières supplémentaires pour continuer cette conversation. Quand il nous les apporta, je bus une longue gorgée.

-Gotham semble bien calme maintenant. Tout a bien changé ici depuis que tu es partie. Depuis que vous êtes partis. Moi-même j’ai pris une grande pause après tout ça. Même si j’avoue que le son d’une gorge qui gargouille sous la pression d’un couteau me manque.

C’était vrai. Je n’avais plus tué personne depuis la mort du Joker. Je crois qu’il fallait d’abord que je fasse mon deuil avant d’être capable de continuer mes activités telles qu’elles étaient. Il me fallait d’abord trouver un nouveau but. Et discutant avec la jeune femme, ce dernier se précisait de plus en plus. Avec elle, je sentais à nouveau cette étincelle s’allumer en moi, cette petite chaleur cruelle qui animait mes yeux, qui me poussait à décider de la vie ou de la mort de quelqu’un. Au fur et à mesure de la discussion, je sentais que l’ombre que j’étais devenue devenait de plus en plus opaque,  de plus en plus consistante, puis enfin, j’existais à nouveau.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harley Quinn
Nouveau Joueur
Messages : 68
Date d'inscription : 31/03/2018
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juin - 20:09
Je cherchais surtout à être seul en ce moment, aucune envie que quelconque ne vienne perturber mes pensées. Mon cul visait sur la chaise, les deux coudes fermement plantaient dans la table en bois, je sentais une odeur bizarre venir du fond de la salle. Quand, une femme se présenta devant moi et me remercia pour le verre. La dame était celle du comptoir, la même qui envoya Joé pour m'offrir une petite douceur. Mes yeux se lèvent, sans même un mouvement de tête, je ne connais pas cette personne, pourtant son accoutrement me dire quelque chose. Quoi? Je ne saurais pas le dire.

Finalement, la jeune inconnu s'installa de l'autre côté de la table et se présenta. Angela, toujours rien, ce prénom sonne comme creux au sein de mon oreille. Puis, ses dernières paroles me chagrine, un léger frisson me parcourt l'échine pour parcourir l'entiéreté de mon corps. Pour lui! Qui ça? Batman, Bane, Le Joker, Jim Gordon. Des paroles tellement vagues et pourtant, j'ai comme un espoir et une bouffé de rage qui monte en moi.

J'avale lentement le verre, elle la voilà reparti dans un petit monologue. Il est vrai que je suis parti de Gotham pendant quelques temps. La mort de mon Joker à moi est terrible. Le coeur lourd, ma tête allait exploser et la menace du régime sur mes épaules a eu raison de moi. J'ai quitté la ville, voyageant un long moment pour trouver un coin tranquille. Starling City devait être mon nouveau chez moi, mon domaine de redemption et pourtant, les sbires de Batman, ses amis, son équipe de choc était à ma poursuite. Bordel, mais qu'on me laisse enfin tranquille, laissez-moi vivre mon chagrin seul, j'ai besoin de pleuré mon aimé, de vivre une nouvelle vie sans sa présence perturbante et pourtant tellement apaisante pour mon esprit dingue.

Alors que je vagabondais dans mes souvenirs, Angela continuait de parler de mon absence, celle du Joker et le manque de crime en ce moment. Superman à les yeux partout et capable d'intervenir sur une emeute en dix minutes à peine. Alors pourquoi se soulever, pourquoi continuer de faire le mal, sachant qu'un extraterrestre et continuellement sur le qui-vive, prêt à bondir sur les fous qui osent mettre le foutoir.

Je laisse un moment de silence plânait au-dessus de nos têtes et je décide enfin à lui répondre. Après tout, malgré mon chagrin, toute la peine qui pèse sur moi. La belle inconnue prend du temps et me propose un verre et une discussion, qui sait pour une fois, je ferai certainement une bonne action. Ma voie encore fragile, je baragouine un truc.

- Merci encore pour le verre. Moi c'est Harley.

J'ai mis du temps à répondre à sa présentation, enfin voilà. Mon gosier s'assèche et la jeune femme semble avoir son verre vide, quand deux bières arrivent sur la table, Joé les mains moites dépose le liquide et se sauve tête basse.

- C'est vrai, j'ai disparu un long moment avant de revenir, je dois dire que la mort de ... J'hésite toujours à dire son nom quand je connais pas la personne avec qui je converse.

- Le crime ne paye plus à Gotham et sortir son arme pour menacer quelqu'un peut s'avérer être le dernier truc à faire avant de voir débarquer les grands méchants.

Je me remémore les bonnes années de folie en compagnie du Joker. Batman qui chasse son ennemi, moi qui court après Batman pour le ralentir et lui faire du mal. Puis, aussi soudainement une nouvelle idée me parcourt, chassant mes souvenirs pour prendre place.

- Ma mémoire défaille je crois, je n'ai pas connaissance d'une personne comme toi en ville. Tu viens d'où? Pour qui travailles-tu?

J'ai encore de nombreuses questions, mon côté psychologue refait surface. J'avale une longue gorgée de bière et attend qu'Angela reprenne la parole, j'ai envie d'en apprendre plus.

_________________

Harley Quinn , Harley Quinn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Juin - 19:03
détails
Boissons, nouveaux visages et rencontres
sous-titre
ft. Harley Quinn
Ʃkaemp はは ™️



Harley semblait quelque peu méfiante. Elle ne désirait pas se confier à n’importe qui et désirait en savoir bien davantage. Néanmoins, j’avais réussi à briser la glace, à la faire parler, ce qui ne semblait pas gagné au premier abord. Je m’autorisai alors à lui éclaircir certaines de ses questions, celles qui ne me compromettraient pas, ni moi, ni le plan qui se précisait de plus en plus dans ma tête.

-Tu n’as pas besoin de tout savoir petite blondinette, dis-je sur un ton malicieux. Je vais te dire ce que tu dois savoir. Jon ne peut pas dire que je vienne d’un endroit en particulier. Je suis née à Gotham, puis j’ai beaucoup voyagé. Je suis revenue il y a deux ans environ.  Il y a un an et demi de cela, j’avais rejoint les hommes de main du Clown. Maintenant, je ne travaille plus pour personne.


Là, j’étais certaine d’attirer son attention. La courtoisie aurait voulu que je lui présente mes condoléances. Seulement, après réflexion, je n’en avais pas envie. Elle ne restait pas moins que ma rivale dans le coeur du Joker, et je ne désirais pas encore faire « amie-amie ». Ma gentillesse envers elle était tout simplement intéressée, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin, n’est-ce pas Maurice ? Revenons à mon sujet préféré.

- Il est vrai que moi-même j’ai été assez discrète ces derniers temps, personne ne pourrait t’en vouloir d’être partie. Par contre, je te contredirais sur un point. Tu dis que le crime ne paye plus à Gotham ? Disons plutôt que tout dépend de la façon dont on l’organise très chère. Il serait du suicide que d’agir seul, par contre, en agissant à plusieurs...

Je laissais volontairement cette phrase en suspens. Je voulais attiser la curiosité de mon interlocutrice. Elle devait se douter que deux simple humaines comme nous n’auraient aucun pouvoir contre les pouvoirs de l’Empereur. Même à dix contre un, nos chances seraient restées faible. Il fallait le penser autrement. Je ne l’avais jamais rencontrée auparavant, pourtant, au fur et à mesure de notre conversation, je sentais tout le potentiel de la jeune femme qui se tenait face à moi. Elle avait une renommée et du caractère. Plus la discussion avançait, plus j’étais certaine que c’était elle dont j’avais besoin pour mener à bien mon plan. Comme moi, elle avait une âme de leader au fond d’elle-même. En avait-elle seulement conscience ? S’était-elle forcée à jouer les potiches pour plaire au Joker ou ne savait-elle simplement pas encore tout ce qui émanait d’elle ? Elle semblait dangereuse, peut-être même plus qu’il ne l’était. Après tout, ne dit-on pas que derrière chaque grand homme se cache une grande femme ? Dans le cas précis du Joker, nous étions deux grandes femmes à agir dans son ombre pour le mettre sur un pied-d’estale. Superman ne le savait pas encore, mais il avait éliminé un criminel pour laisser la place à deux femmes en colère qui se révéleraient bien pires que leur prédécesseur. Harley était  une main de fer dans un gant de velours, et à vrai dire, cela me plaisait. Dommage pour la petite Harleen Quinzel, je n’avais peur de rien et je voulais la pousser jusqu’au bout pour qu’elle révèle tout son potentiel, toute la rage meurtrière qu’elle semblait avoir enfermé en elle soit par chagrin, soit par crainte de l’extraterrestre.

-Après tout ce qu’il s’est passé il y a six mois, je me doutais que tu n’aurais pas eu le temps de faire enterrer le Joker. J’ai pris la liberté de le faire à ta place. Tu veux aller voir ?


Avant de partir, je choisis un homme du genre gros dur au coeur tendre mais qui semblait un peu frustré de ne pas avoir cogné du poing depuis un certain temps. Je m’approchais de lui et lui murmurais quelque chose à l’oreille. Un cri rauque se fit entendre et un autre homme plutôt balaise se prit un coup de poing dans la figure. Très vite, cela tourna en bagarre générale. Joé ne retrouverait certainement pas son bar entier à la fin de la soirée. Je fis un petit signe de la tête au gérant, puis un second invitant mademoiselle Quinn à me suivre. Je sortis du bar en laissant les cri de rage et de douleur s’estomper avec la distance qui s’installait entre moi et le bar. Qu’il faisait bon d’être méchant.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harley Quinn
Nouveau Joueur
Messages : 68
Date d'inscription : 31/03/2018
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Juin - 20:19
Au fil de notre discussion et des minutes, la jeune femme, cette prénommé Angela commencer sérieusement à prendre la place. Elle m'intrigue beaucoup, alors que les dernières heures s'annonçaient difficile pour moi, les pensées de mon Joker en tête. Elle arrivait à me faire oublier le clown et son large sourire imbibé de rouge. Angela avait connu mon homme, le mien et pas celui d'une autre, pourtant, je savais parfaitement dans un coin de ma tête, qu'il avait été voir ailleurs. Mais avec qui? Quelle femme avait eu l'honneur de vivre une nuit torride avec mon criminel préféré.

J'écoutais attentivement la demoiselle qui me fait face, alors que le brouhaha et les bavardages incessants autour de nous, sont persistants. Mon index glisse difficilement sur le rebord de mon verre, quand elle m'annonce avoir pris la peine de mettre le Joker en terre. Quel honneur pour elle. J'aurais dut le faire moi-même, j'ai été préoccuper par les affaires du régime et de cette alliance menait par le Batman. Je n'ai pas eu le temps et le loisir de faire mon deuil, de donner une stèle à mon chéri et voilà qu'une inconnue décide de le faire par elle-même. J'ai envie de lui sauter à la gorge, quand elle m'en parle et pourtant, je reste le cul visé à la chaise.

Alors, Angela se lève et me demande de la suivre, lorsqu'elle glisse un mot à un mec et voilà que le bordel commence. Je me relève et quitte le bar de Joé en compagnie de la jeune femme. Pouvons-nous devenir amie, faire quelque chose ensemble, je vous dis elle m'intrigue, son caractère pourrait me servir. La force qu'elle dégage et ses mots qui sonnent juste. Nous pourrions devenir un duo du tonnerre, une équipe de fofolle pour mettre Gotham à genou.

Nous sortons de l'établissement et c'est à ce moment là, que je lui demande.

- Où allons-nous ?

_________________

Harley Quinn , Harley Quinn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Juin - 22:37
détails
Boissons, nouveaux visages et rencontres
sous-titre
ft. Harley Quinn
Ʃkaemp はは ™️



J'avais mis un sacré chaos dans le bar de Joé. Il m'en voudrait certainement pendant un bon moment. Qu'à cela ne tienne, je m'en fichais pas mal à vrai dire. C'était un mal nécessaire à la suite de mon plan. Superman était devenu les yeux et les oreilles de Gotham, comme du reste de son empire d'ailleurs, mais, pour autant que je m'en souvienne, il ne possédait encore ni le don d'omniscience, ni celui d'ubiquité. Alors qu'il arriverait dans le bar pour remettre un peu d'ordre et forcer Joé à mettre la clé sous la porte, Harley et moi aurions tout le loisir de papoter et, si affinité, de faire un peu de grabuge.

Lorsque Harley me demanda où nous allions, je ne répondis pas. Je me contentais de lui faire signe de me suivre. Pour la seconde fois en cette journée, je me rendis au cimetière de Gotham. Je m'y étais rendue il y a moins d'une heure, et pourtant je ne ressentais plus la même chose. Le sentiment d'impuissance, de nostalgie, cette sensation que l'on m'arrachait le coeur, tout avait disparu. Je humais profondément l'air alors qu'un souffle de vent venait faire voler mes cheveux derrière mes épaules. Le vent sentait la victoire et la vengeance. je me frayais un chemin parmi les pierres tombales jusqu'à retrouver celle que je voulais voir. Légèrement isolée des autres, je rejoignis la tombe du Joker, et pour une fois, je n'y étais pas seule. Le camélia que j'avais apporté le matin même semblait déjà commencer à faner. Il était à l'image de la vie. Le matin, il était resplendissant, tel que l'était le Clown, le soir il était mort. Cependant, apporter une nouvelle fleur chaque jour me donnait l'impression que la vie pouvait continuer. C'était ce que le Joker aurait voulu: continuer à vivre même après sa mort, au travers des deux femmes de sa vie.

Je laissais un temps à Harley pour se recueillir. Une bonne demi-heure passa sans qu'il n'y eut un mot d'échangé entre nous. Elle avait sûrement besoin de temps pour faire son deuil, et moi je devais réfléchir à ce que je devais lui dire ou non. Si je lui disais d'ores et déjà que j'avais eu une relation avec "son" homme, elle risquait de se braquer et de refuser toute relation avec moi, peu importe où se trouvait son intérêt. De l'autre, une proposition telle que celle que je voulais lui proposer susciterait probablement des questions auprès de la jeune femme. Finalement, je décide de laisser faire le destin et me hasarde sans réel plan après de la petite blondinette. Je m'approche d'elle et lui pose la main sur l'épaule.
-Il aurait adoré voir ça. Je veux dire nous voir toutes les deux sur sa tombe. On est les seules à se souvenir encore de lui. Dommage qu'il ait été refroidi si vite. On commençait à peine à s'amuser.

Je voulais appuyer sur une corde sensible, je voulais réveiller la colère et la douleur de Harley. Je voulais qu'elle se mette en colère et qu'elle dévoile tout son potentiel.

-Un grand homme ce Joker. Et dire que son meurtrier court en liberté. Aucune représailles. Pire même, personne ne veut qu'il y ait de représailles. Tout le mode se fiche de la mort du Clown. Certains ont peut-être même fait une petite fête en apprenant son décès. Maintenant, il se fait manger par les asticots dans l'indifférence collective. De plus, de façon directe ou non, on est tous au service de son assassin en quelque sorte....

J'attendais les réactions de la jeune psychiatre. Elle savait peut-être où je voulais en venir. Elle n'était pas stupide, loin de là. Mais quelque chose me disait que mon marcher pouvait l'intéresser.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harley Quinn
Nouveau Joueur
Messages : 68
Date d'inscription : 31/03/2018
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juin - 0:02
Je suivais la jeune femme, alors qu'elle m'était encore totalement inconnu quelques minutes auparavant. Elle ne daigna même pas à me répondre lorsque je lui demande où l'on traine notre cul. Je dois la suivre tout simplement et la fermer. Après tout, j'allais enfin pour la première fois depuis la disparition de mon chéri, sur sa tombe, me reconcilier avec mon amour et enfin lui dire au revoir comme il se doit.

Après plusieurs minutes de marche, nous nous retrouvons enfin dans les allées du cimetierre, pour nous retrouver devant une tombe symbolique. Un espace étrange où une aura folle plâner au-dessus de nos têtes blondes. Mon amoureux reposait en paix, enfin je le souhaite, mes genoux se plantent dans la terre meuble et me voilà en train de me recueillir.

Les minutes s'écoulent lentement, les pensées afflux dans ma tête, une petite flemme commence à se réveiller. Je sens quelque chose de bizarre, bidouiller dans mon cerveau, cherchant à me dire un truc, mais quoi ? Quand, Angela me parle, j'entends le son de sa voie, comme lointaine, puis ses mots me frappe. Comme un coup dans l'estomac, voir une bonne pause toilette après une soirée de beuverie.

Je me relève sans difficulté et un large sourire éclairci mon visage. Les paroles de ma nouvelle alliée ont eu un effet étrange sur moi. Je me sens à nouveau vivante, un poids semble avoir quitté mes épaules.

- Merci pour avoir pris le temps de mettre mon Joker en terre.

Je m'incline pour la remercier. Et je me surprends à faire les cent pas autour de la tombe caressant de l'index la stèle, le nom gravé dessus. Puis, l'étincelle qui brûle devient un torrent de flamme, Gotham doit payer, Superman doit payer. Pour ça, il faut faire quelque chose.

- Nous sommes les derniers vestiges du Joker ma chère et sans doute ses plus fervantes admiratrices. ll faut lui rendre hommage, faire que son nom reste dans l'histoire de Gotham et surtout dans celle de tout le monde.
Dis-je.

Une idée me patafiole et pourquoi elle ne marcherait pas.

- Je pense que les fidèles du clown se planquent et son capable de reprendre le flambeau. Trouvons les et formons notre propre groupe. Devenons le symbole du Joker, l'épée qui fera de Gotham un enfer pour ses habitants et ceux qui la protège.

Je saute partout, un clan, le clan du Joker. Je sautille autour de la tombe, mes couettes virevoltant aux grès de mes mouvements.

- Quand penses-tu? Le clan du Joker, ça sonne bien?

_________________

Harley Quinn , Harley Quinn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Juil - 12:20
détails
Boissons, nouveaux visages et rencontres
sous-titre
ft. Harley Quinn
Ʃkaemp はは ™️


J'avais réussi. La grande Harley Quinn était enfin de retour. Fini la peur, l'angoisse et la tristesse. Nous allions enfin reprendre le contrôle de notre ville. Reprendre ce qui nous appartient de droit. Ma victoire était d'autant plus grande que Harley avait elle-même proposé de relancer la magnificence du Joker de façon posthume par le truchement de ses plus fervents admirateurs. Des hommes de main, mais également des criminels qui voudraient reprendre le contrôle. Nous en avions tous assez de nous terrer dans l'ombre en espérant un miracle. Il nous fallait prendre notre destin en main en nous insurgeant contre cette tyrannie extraterrestre. Je fis un petit sourire en coin.

-Le Clan du Joker! Voilà qui me plait bien. Il nous faudrait une liste. Allons donc donner des sueurs froides à Superman.


Je me souvins de cette citation du philosophe Jean Paul Sartre. "L'enfer c'est les autres". En réalité, c'est plutôt moi, Harley et moi, l'enfer pour les autres. Je suis une sadique. Elle est une psychopathe complètement barrée. A nous deux, et avec quelques pantins à notre service, nous allions mettre cette ville à feu et à sang, mettre à sac la totalité de l'Empire. Il était tant de renvoyer Superman dans sa galaxie. Mais avant tout, nous avions quelques détails à régler.

-Tu as un plan? Une liste de noms? Un repaire où monter nos coups?

Le repaire ne devrait pas poser trop de problèmes. Depuis le début de l'Empire, plus encore qu'avant, les quartiers de l'East End étaient désertés. Une vieille cabane abandonnée ferait parfaitement l'affaire. En revanche, il fallait retrouver des gens qui nous craignaient suffisamment pour nous obéir au doigt et à l'oeil et suffisamment crétins pour prendre les coups de Superman et de Batman à notre place. Difficile de trouver du bon personnel de nos jours.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harley Quinn
Nouveau Joueur
Messages : 68
Date d'inscription : 31/03/2018
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Juil - 19:30
Une rage terrible parcourait entièrement mon corps. La tombe de mon homme à mes pieds, je devais lui rendre un hommage digne de sa splendeur, faire renaître son nom et faire croire à tous le monde que le prince du crime et de retour à Gotham City. Heureusement, que durant cette nuit j'ai fait la rencontre de cette femme, cette Angela qui me permet de reprendre de la force, retrouver le gout de l'aventure et le désir de mettre le bordel dans une ville qui en manque depuis l'avénement du régime.

Je laisse mon ami de la soirée me parler, elle semble ravi de cette hypothèse. Bien entendu, nous devons retrouver des partenaires, retrouver les sbires de mon chéri et faire naitre ce groupe. J'ai annonçé ça dans la précipitation, quant elle me parle d'une planque, me demande un plan. Le désir était plus fort que moi et mes mots dépasèrent mes pensées. Mais, un clan du Joker, son emblème, ses farces, son amour envers moi me force à me retrousser les manches.

- Pour l'instant, je n'ai pas encore de plan bien prècis ma chère. Mais, dans quelques jours je pense mettre un plan en place, trouver des alliés pour nous aider dans cette entreprise quelque peu farfelue.

Je saute à nouveau autour de la tombe, un épais brouillard commence à se levait dans le cimetierre. L'envie de partir me donne des ailes, pourtant, rester me tenaille l'estomac. Comment faire pour mettre ce plan en route. Qui peut nous aider, soudain, une ampoule s'éclaire au-dessus de moi. Oui, je me vois dans un cartoon, eureka.... L'index levait, je m'approche rapidement d'Angela et dépose mes petites mains sur ses épaules.

- Pour notre premier compagnon, je pense qu'Ivy sera l'idéal.... Après reflexion non... Elle est un peu folle et n'aime que les plantes.

J'ai des doutes, je m'installe alors sur la tombe de mon clownichet adoré et me lance dans une reflexion qui me donne mal au crâne.

- Zsasz, Freeze, Le Chapelier. Tous dingues. Quoi de mieux.

Je me parle à moi-même, quand j'interroge Angela d'un signe de tête, après tout elle fut de bons conseils jusqu'à maintenant et une alliée de poids
.

_________________

Harley Quinn , Harley Quinn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22
Localisation : Gotham City
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Juil - 19:47
détails
Boissons, nouveaux visages et rencontres
sous-titre
ft. Harley Quinn
Ʃkaemp はは ™️


Harley était déjà pleine d'idées. J'aimais la voire dans un tel état d'excitation. Tant de possibles s'offraient alors à nous.

-Pourquoi ne pas se réunir à Amusement Miles? ça serait un bel hommage au Joker non?


Je ne savais pas vraiment ce que devenait ce parc d'attraction. Je n'y avais pas remis les pieds depuis des lustres. Je me souvenais encore de la dernière fois où j'y étais allée. Mon cher et tendre Joker s'était permis de me forcer à cuisiner pour ses soins, comme une vulgaire femme au foyer. Il avait fini par se prendre cinq couteaux dans les mains et les cuisses. J'avais ensuite quitté l'endroit, le laissant sanguinolent et fixé sur son tabouret devant le bar de la maison du futur. Si j'avais su que je ne le reverrais de son vivant alors, aurais-je réagi différemment? Probablement pas. J'avais agi sur un coup de tête. C'était ce qu'il aimait chez moi. Ma capacité à faire ressortir ce qu'il y avait de pire chez les gens. Il était le seul que je ne parvenais pas à manipuler, et moi la seule qu'il ne pouvait pas manipuler. C'était notre incapacité à nous saisir l'un de l'autre qui avait fini par nous rapprocher. Nous étions un affrontement permanent. C'était ce qui l'amusait. Je n'avais pourtant aucune hésitation sur ce qui se serait passé si Superman ne l'avait pas refroidi. Un jour, je ne l'aurais plus amusé. Ce jour là, nous aurions combattu l'un contre l'autre, lui voulant me tuer pour tout ce que je lui avais fait subir, moi essayant simplement de survivre à tout prix. L'un de nous deux y aurait laissé sa peau, probablement après un très long moment, sûrement plusieurs mois de combat acharné. Dans le fond, j'étais contente que Superman ait fait le sale boulot à ma place. Cela me permettait de garder une image positive de l'homme que j'avais aimé et m'avait donné un nouveau combat à mener, une nouvelle personne à haïr viscéralement et à détruire. Il fallait maintenant réfléchir à des acolytes. Il nous fallait des personnes machiavéliques, certes, mais surtout des personnes influençables qui accepteraient de faire tout le sale boulot à notre place, voir qui seraient prêts à mourir pour notre cause tout en nous laissant, Harley et moi d'un blanc immaculé. Je doutais fortement que des notables comme Ivy, Freeze ou le Chapelier acceptent de telles conditions.

-Des fous oui... Mais des fous intelligents, pas des pantins. Il nous en faut, mais il nous faut surtout des hommes de main. Peut-être en faisant une petite tournée dans les bars?

Je doutais fortement que le Joker ait des adeptes parmi les personnes intelligentes. Au mieux il était craint. Où pouvait-on trouver des personnes plus inaptes à penser que parmi les poivrots d'un bar? Ceux qui étaient déjà bourrés à 10h du matin? Ceux qui avaient le cerveau ravagé par l'alcool et la drogue. Les personnes déviantes dans la société imposée par superman. Nous avions besoin d'un club de rejetés prêts à tout.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde ( Zone RPG ) :: Gotham City-
Sauter vers: